Narvik, UiT, The arctic university of Norway

Cette fiche du CyberAide a pour but de présenter et de donner les informations importantes à savoir pour partir en semestre d’étude à Narvik, Norvège.

Les informations présentées ici sont le témoignage d’un élève de l’INSA ayant fait son semestre d’étude dans cette université. Cette fiche est faite de manière volontaire donc il se peut qu’elle ne soit pas totalement exhaustive. De plus, les informations présentées correspondent au premier semestre de l’année 2023. Certaines informations pourraient donc avoir changé depuis.

Ces informations sont aussi relayées sur le WikiEtud dans la section correspondant aux départs à l’étranger ainsi que sur le compte instagram @mobil_insa en story à la une.

Généralités

La Norvège est un pays scandinave dont la capitale est Oslo. Son territoire est caractérisé par ses fjords et ses montagnes, pour le plus grand plaisir des randonneurs. Cette fiche traite principalement de la Norvège Arctique (Nordland).

Au niveau linguistique, les norvégiens sont bilingues anglais-norvégiens pour la plupart (les films et séries ne sont que rarement traduits en norvégiens). La Norvège ne fait pas partie de la zone euro et sa monnaie est la couronne norvégienne (1 EUR = 11 NOK).

Narvik est une ville située au-dessous du cercle polaire et comptant 19 000 habitants. C’est une ville portuaire enclavée dans une montagne. Elle possède une des gares les plus septentrionales au monde. Elle est connue notamment pour la bataille qui a eu lieu en 1940 (Netflix en a même fait un film “Narvik”).

Le climat est plutôt tempéré puisque Narvik est située en bord de mer. Début août, les températures peuvent atteindre 20°c mais la moyenne est autour de 15°c jusqu’à la mi-septembre. Les températures baissent ensuite très rapidement : les premiers flocons sont tombés début octobre, suite à un mois de septembre très pluvieux. La neige a commencé à tenir en ville à partir de novembre et les températures ont pu descendre jusqu’à -15°c. L’air est moins humide qu’en France et il y a peu de vent donc le froid est moins “agressif”. Les températures peuvent faire peur mais on s’y habitue vite.

Le soleil (puis l’absence de soleil) est un grand sujet en Norvège Arctique. A notre arrivée début août, il se levait à 3h et se couchait à 23h mais on avait l’impression qu’il faisait jour en permanence. Les journées raccourcissent ensuite rapidement : à la mi-octobre par exemple, le soleil se lève à 8h et se couche à 17h. La nuit polaire commence début décembre et dure un mois. C'est un peu dur de s’y habituer au début mais on s’y fait vite.

Qui dit Arctique, dit aurores boréales. Si les conditions sont réunies, vous aurez la chance d’observer des aurores boréales depuis votre chambre !! Nous avons vu nos premières aurores boréales début septembre et nous partions régulièrement à la chasse aux aurores !

L’université

L’université arctique de Norvège (UiT) possède 11 campus différents et celui d’ingénierie est situé à Narvik. Il y a environ 1000 étudiants dont une trentaine d’étrangers (10 français à ce semestre) mais l’université paraît souvent vide aux vues de l’absentéisme prononcé et la possibilité de suivre les cours à distance. 

Les relations professeurs-élèves sont très différentes de celles de l’INSA : il est courant de s’adresser à eux par leur prénom, on peut les contacter par téléphone à la moindre question et leur délai de réponse par mail est souvent rapide. C’est vraiment agréable :) 

Concernant les learnings, l’université est accessible aux IR, AE, GM, ainsi qu’aux étudiants dans les PO MIC, IMACS et IC qui se destinent à ces départements. On vous conseille de suivre un des programmes déjà construit par l’université pour ne pas avoir de superposition de cours. Le site de la fac est bien fait et on s’y retrouve aisément. Voici des exemples de learnings agreement : 

    • en 4A GM-IS : Master in industrial engineering (linear algebra, operation research, industry X.0, quality management, discrete mathematics, robotics in manufacturing)
    • en 4A GM-IM : Master in engineering design (linear algebra, operation research, fluid mechanics, numerical methods, structural analysis, robotics in manufacturing)
    • en 3A IMACS : Programming for mobile devices 2, Oil and gas design, Fuel cells - hydrogen

A noter : pour le master d’engineering design, certains cours donnant 10 ECTS sur l’année ont dû être remplacés par d’autres qui valent 5 ECTS sur le semestre.

Pour ce qui est de l’intégration : elle dure presque tout le mois d'août. Quelques journées avant le début des cours sont organisées en particulier pour les étudiants étrangers (barbecue, cinéma…). Pendant la Fadderuka (semaine de parrainage) vous serez regroupés selon votre licence/master pour faire des jeux et activités après les cours. C’est l’occasion d’apprendre à connaître les étudiants avec qui vous serez en cours ou simplement de faire des rencontres. 

Au sujet de la vie étudiante : plusieurs clubs vous seront présentés durant la semaine d’accueil (airsoft, robot,musique/radio, bières, jeux, féminisme…). Une association internationale organise des activités au début du semestre via Facebook (ISU Narvik). C’est pratique pour rencontrer d’autres erasmus. Côté sport, on peut pratiquer gratuitement du volley, futsal, badminton, basket, hockey sur glace et sur gazon. Il y a également une salle de sport accolée à l’université (le Kraftsportsenter) avec un tarif étudiant de 85 euros pour trois mois. L’école a aussi son propre bar.

Les lieux de travail : pour chaque master, une ou deux salles sont attribuées et on y a accès quand on veut avec notre carte étudiante. De plus, une dizaine de salles de travail peuvent être réservées pour les travaux de groupe ou pour réviser seul.e. Chaque salle est équipée d’écrans auxquels on peut se connecter. Les salles de cours et les amphis sont très bien équipés en termes de technologie. La bibliothèque est plutôt grande et souvent vide car les norvégiens ne s’y rendent que pendant les partiels. Il est aussi possible d’y réserver des salles de travail très bien équipées (grand écrans, câbles hdmi et autres, tableau blanc…) et avec en bonus une vue superbe sur la ville en contrebas. On peut aussi emprunter des tablettes, faire des jeux de société, ou se détendre dans un coin salon. LE seul bémol est le bruit fréquent car les étudiants norvégiens parlent souvent fort et rient entre eux.

Pour manger à l’UiT, il y a une cantine (Kantina) et une cafétéria (Grut). La cantine est composée d’un bar à salade avec proposition de plat de chaud où on paie au poids (compter entre 7 et 13 euros). Ça fait vite cher pour un budget étudiant mais on peut aussi amener nos repas et les réchauffer. La cafète est aussi assez chère (le sandwich le moins cher est à 6 euros environ). Détail sympa pour les musiciens : il y a un piano à queue dans la cantine.

Pour gérer son emploi du temps, tout se passe sur Canvas (équivalent de moodle). En master le semestre est divisé en 2 cycles de 9 semaines avec trois matières par cycle. Organisation d’un cycle : pendant trois semaines on traite les 3 matières (1 par semaine) puis il y a une semaine de travail personnel et ensuite de nouveau 3 semaines de cours suivies de 2 semaines de partiel. Généralement, il y a cours tous les matins en amphi à partir de 8 ou 9h, jusqu’à 11h30 et les après-midis sont réservés aux TD, TP et projets. On finit la plupart du temps à 15h. Il y a parfois des rendus obligatoires pour être autorisé.e à passer l’examen final. Le niveau est relativement bas par rapport à l’INSA et vous devriez valider assez facilement. Les examens sont souvent sur 3h mais en moyenne on peut avoir fini en 1h30.

La vie sur place

Se loger : Tout se passe sur Samskipnaden qui est l’équivalent de Promologis et s’occupe d’organiser des activités à l’université. Rendez-vous donc sur le site SAMSKIPNADEN.NO. Il y a quatre types de chambres avec des loyers allant de 360 à 425 euros par mois, charges comprises. Il y a aussi des T2 meublés mais pour lesquels il faut compter un loyer de 680 euros. Pour postuler à une offre de logement, il faut se rendre sur le site et aller sur la page “Apply for housing”. Il est conseillé de postuler pour 3 chambres différentes afin de maximiser vos chances. Personnellement, j’ai postuleé en avril/mai (après avoir terminé mon inscription à l’UiT) à une seule chambre en colocation de 4 personnes et j’ai reçu le contrat à signer 2h plus tard. Il n’y a aucune inquiétude à avoir car on trouve très facilement une chambre. L’organisation revient ensuite vers vous quelques jours avant votre arrvée pour vous expliquer le fonctionnement de l’arrivée autonome. Presque tous les logements sont situés à 5 min à pieds de l’université et des supermarchés. Nos retours : tous les insaïens étaient en colocation à 4 et nous en sommes globalement satisfaits. Samskipnaden impose une semaine de ménage à chaque colocataire et vérifie la propreté tous les mardi. Mais nous avons constaté que les norvégiens ne faisaient pas beaucoup le ménage et cela devient pénible sur le long terme. Pour la literie et les équipements de cuisine, deux starter pack à 65 euros chacun vous sont proposés et on vous les recommande.

Faire ses courses : Kiwi et Rema 1000 sont deux grandes enseignes qui se trouvent à 5 min des logements. On trouve un peu de tout mais les choix ne sont pas nombreux pour chaque produit. Autrement, il y a des magasins Extra en centre-ville qui sont beaucoup plus grands et avec une offre de choix plus variée. Le coût de la vie est plutôt élevé en Norvège (compter environ 50 euros par semaine pour manger). Presque tout est deux à trois fois plus cher qu’en France et comme la ville est assez difficile d’accès, la plupart des fruits et légumes sont surgelés. Cela explique aussi les choix limités.

Manger : En Norvège, on mange plus par nécessité que par plaisir. Les repas sont souvent composés de tartines de pain avec des crudités, de la viande ou du poisson. On trouve énormément de plats déjà préparés et de pizzas surgelées. La charcuterie et le fromage sont rares et très chers donc il ne faut pas espérer retrouver les mêmes habitudes alimentaires qu’en France. En revanche, on trouve beaucoup d’options végétariennes ou convenant aux allergies et intolérances de chacun. Manger au restaurant coûte relativement cher et nous n’avons pas trouvé de restaurant typique norvégien. 

Sortir : Le centre-ville n’est pas très grand mais on y trouve deux centres commerciaux, un cinéma, un marché au poisson, des bars et une patinoire avec des matchs de hockey. Il y a aussi deux musées : le Narvik Museum sur la ligne de chemin de fer de Narvik et le Krigsmuseum sur la bataille de Narvik en 1940. La ville compte aussi plusieurs bunkers dont certains sont encore accessibles. NArvik possède sa propre station de ski, la NArvikfjellet. Elle ouvre ses premières pistes fin novembre mais la haute saison est plutôt en février. Les forfaits et la location des skis sont à peu près au même tarif qu’en France et le cadre est vraiment incroyable (vue sur les montagnes, la mer et le coucher de soleil…). Le pied de la station est à 5min des logements et il est même possible de rentrer chez soi en skiant, tant il y a de la neige sur les trottoirs. Il y a un restaurant d’altitude au sommet de la station, accessible en télécabine ou à pied.

Se déplacer : Tout peut se faire à pied en ville. Une ligne de train part de Narvik et traverse la Suède jusqu’à Stockholm. Il y a aussi des bus qui se déplacent dans le Nordland. L’aéroport est également accessible en bus (6 euros en tarif jeune). Les bus sont plutôt chers mais on vous conseille le pass 30 jours à 40 euros quand vous prévoyez de voyager dans le Nordland. Les billets s’achètent sur les applications Nordland ou Troms Billet et vous pouvez trouver les horaires sur Reis Nordland ou Google Maps.

Voyage/Tourisme

A proximité de Narvik : Il y a beaucoup de randonnées avec des vues grandioses sur les fjords. On peut aussi se baigner dans des lacs, cueillir des myrtilles… La plupart des randos sont à effectuer entre août et septembre  car les terrains deviennent impraticables avec la neige et le verglas. Exemples de randonnées : 

    • Fagernesfjellet : antenne de Narvik à 1003 m d’altitude, déconseillée en hiver à cause des risques d’avalanche
    • Rombakstotta : 1234 m d’altitude
    • Beisfjordtotta : 1448 m d’altitude (plus haut sommet à proximité de Narvik)

Les cabanes : Vous pouvez les réserver sur UT.no ou DNT.no puis aller récupérer les clés en échange d’une caution de 100 NOK. Les prix varient selon le type de cabane et il existe des abonnements pour 30 euros à l’année qui offrent une réduction de 50% pour chaque nuit. La plupart des cabanes n’offrent ni électricité ni eau potable mais elles ont toutes du bois, une gazinière, des bougies et une source d’eau à proximité. Il faut amener de quoi manger et des draps et on vous conseille aussi de prendre de quoi allumer un feu. Les cabanes sont très bien aménagées et même s'il fait froid en arrivant, on a rapidement chaud si on arrive à bien gérer le poêle à bois. Certaines ont même un sauna !

Les îles Lofoten : L'archipel le plus connu de Norvège, on vous le recommande plutôt en période estivale parce qu’à partir d’octobre il commence à neiger et geler et il faut alors s’équiper davantage (crampons, vêtements chauds…). On peut s’y rendre en bus depuis Narvik (bus 2 fois par jour, matin et soir) ou en voiture de location mais si vous n’avez pas au moins trois ans de permis, ça peut coûter cher. Pour y dormir on peut louer un Airbnb (s’y prendre à  l’avance parce que les prix sont élevés) ou camper. Exemples de randonnées : Reinebringen, la randonnée la plus populaire des Lofoten avec 1978 marches pour arriver au sommet. Il y a souvent du monde mais la vue vaut vraiment le coup. 

Svolvaer : A environ 4h de Narvik, il y a plusieurs randonnées qui débutent toutes par quelques centaines de marches. Quand il commence à geler, les parcours sont impraticables sans crampons. Exemple de rando : Djevelporten.

Autres villes : Stockholm (train direct en 18h, avec correspondance en 20h pour 100 euros aller-retour), Tromso (bus en 4h pour 60 euros aller-retour).

Sorties avec l’université : Arctic train, Polar Park, Andoya Space(centre spatial norvégien).

Astuces/Administratif

Documents à obtenir

    • carte étudiante : à récupérer dès la journée d’intégration. Elle vous permet d’accéder à l’université, aux salles et sert de certificat étudiant.
    • enregistrement à la police : à faire dans les trois mois après votre arrivée. C’est obligatoire pour justifier votre présence en Norvège pour plus de trois mois. Il faut prendre rendez-vous sur UDI.no et apporter votre carte d’identité et votre certificat d’admission à l’UiT.
    • sur le site de l’université vous trouverez une checklist de ce qu’il faut faire avant et après l’admission et l’arrivée : uit.no. Tout vous sera rappelé pendant l’intégration et vous recevrez des mails de l’université pour guider vos démarches.

Les vêtements : Pour sortir dans le froid, une grosse veste type veste de ski ou veste longue, un bonnet, des gants, des chaussettes en laine, un cache-cou… Vous pourrez aussi porter des bracelets réfléchissants (fournis à l’université) ou encore des harnais réfléchissants. Ces équipements sont utiles quand on marche la nuit en bord de route. Pour marcher sur le verglas, ou randonner dans la neige, il est conseillé de porter des crampons (peu chers en Norvège, disponibles à 20 euros environ en France). On peut aussi vous conseiller de marcher avec des chaussures de randonnée dès la mi-octobre pour éviter les glissades dans la ville assez pentue.

L’accès à la nature : En Norvège, le principe du “droit d’accès à la nature” favorise le camping sauvage en permettant de camper temporairement en nature tant que vous respectez l’environnement et la vie privée d’autrui.

Le Frivillig : un magasin où tout est gratuit. Tout est basé sur la confiance, on emprunte ce dont on a besoin pour une durée limitée. Il est parfois requis d’avoir un numéro de téléphone norvégien donc il vous faudra payer une carte SIM norvégienne.

Des comptes à suivre (si cela vous intéresse)

Sur insta : 

    • uitinarvik : suivre les actualités de l’UiT
    • samskipnadennarvik : organise souvent des activités à l’université
    • narvikfjellet : pour la station de ski
    • faddernarvik : donnent des conseils mais ce n’est pas un compte très actif
    • visitnarvik : idées de choses à faire

Sur Facebook : 

    • ISU Narvik : groupe pour les étrangers
    • Studenter UiT Narvik : tous les étudiants de Narvik
    • Sinus Volleyball / Sinus - UiT narvik Ishockey : suivre les actus du volley et du hockey (il y en a sans doute pour les autres sports
    • UiT Norges arktiske universitet i Narvik : infos générales sur l’université

Des applis utiles : Canvas (équivalent de moodle), Student ID (carte étudiante dématérialisée), Billet Nordland (billets de bus du Nordland), Reis nordland (horaires de bus), Troms billet (billet de bus du Troms og Finnmark), Varsom (cartes de randos et indication des dangers), YR (meilleure météo norvégienne), Aurora Forecast (pour chasser les aurores), Mazemap (carte des salle de l’université et réservation de salles), Narvik Hockey (pour aller voir les matchs).

Contacts: @dcs_emma et @mathilde.srrtll